1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Infection à Taenia Saginata

Bases du diagnostic

  • Examen des selles révèlant la présence d’œufs sphéroïdaux jaune brun (31-43 mm).
  • Proglottis mobiles apparaissant séparément dans les selles.
  • Proglottis matures sont carrés.
  • Scolex n’a pas de crochets et quatre ventouses.
  • Proglotte gravide a 15-20 branches latérales.

Cycle de vie de l'infection à Taenia

Considérations générales

L’infection à T. saginata est en général associée à l’ingestion de viande de bœuf insuffisamment cuite. Cela se distingue de l’infection à T solium car l’infection humaine à la forme larvaire (comme dans la cysticercose) est extrêmement rare avec l’infection à T. saginata. L’infection à T. saginata est repandue dans les régions du monde où l’élevage est intensif, comme en Asie Centrale et en Afrique Centrale et Orientale. Parmi les autres hôtes intermédiaires de T saginata figurent les lamas, les buffles et les girafes. Le cycle de vie de T saginata est comme celui de T solium; les larves sont ingérées dans de la viande infectée, et le ténia s’attache à l’épithélium intestinal et mûrit en 12 semaines. Les ténias matures produisent des proglottis gravides avec 15 à 20 branches latérales caractéristiques, contenant de nombreux œufs. L’ingestion d’œufs ou de proglottis par les vaches entraîne l’éclosion des œufs et la migration des larves dans le muscle strié. Des cas ont été rapportés sur la cysticercose à T. saginata chez l’homme, bien que l’incidence soit extrêmement rare.

Résultats cliniques

Signes et symptômes

L’infection à T saginata passe est le plus sans symptomes, bien que la minorité de patients puisse présenter les crampes abdominales ou la malaise non spécifique. Les proglottis de T. saginata sont mobiles et les patients peuvent signaler avoir vu des segments en mouvement dans les selles.

Résultats de laboratoire

L’examen du sang chez les patients infectés par T. saginata ne révèle en général aucune anomalie, bien que la légère leucocytose avec l’éosinophilie puisse être présente. Sinon, tous les tests de laboratoire, à l’exception de l’examen microscopique des selles, seront normaux. L’examen des selles révélera fréquemment des œufs et des proglottis. La base générale qui permet de différencier T. saginata de T. solium est le proglottide gravide, possèdant 7-13 branches latérales de chaque côté de l’utérus, tandis que T. saginata a 15-20 branches latérales.

Diagnostic différentiel

L’infection à T. saginata n’est en général pas associée aux symptômes cliniques. Les patients recherchent le plus souvent des soins médicaux après avoir trouvé des proglottis de T. saginata dans les selles ou sur leurs vêtements. Le principal diagnostic différentiel consiste à différencier les proglottis T. saginata des proglottis T. solium. En l’absence de proglottis gravides, la différenciation peut ne pas être possible. Dans ce cas, les patients doivent être traités comme s’ils étaient infectés par T. solium.

Infection à Taenia Saginata

Complications

Habituellement, aucune complication n’est associée à T. saginata; cependant, la régurgitation et l’aspiration de proglottis peuvent survenir.

Traitement

Le traitement de l’infection à T. saginata est similaire à celui de T. solium intestinal, il faut predre une dose unique de praziquantel ou de niclosamide (voir figure 2). Les examens de suivi des selles doivent être effectués 1 mois après le passage du traitement.

Pronostic

Le pronostic pour les patients présentant l’infection intestinale à T. saginata est excellent.

Prévention et contrôle

La prévention de l’infection à T. saginata implique la cuisson minutieuse du bœuf et des produits à base de bœuf jusqu’à température > 65 ° C (figure 3). La viande de boeuf devrait également être inspectée pour la présence de kystes et les carcasses infectées détruites.

Deja una respuesta
  Subscribe  
Me notifier des